Etre rappelé

L'Evaluation d'un fonds de commerce de pharmacie d'officine

Le prix de cession du fonds d’une officine de pharmacie comprend communément les immobilisations incorporelles (clientèle, enseigne, pas de porte de la pharmacie,...) et les immobilisations corporelles (agencement, matériel informatique, mobilier).

Lors de la vente, il convient d'ajouter au prix du fonds de commerce d’officine, le prix de vente du stock valorisé selon un inventaire physique qui respecte les normes professionnelles de la pharmacie.

 

Comment évaluer son fonds de commerce d’officine de pharmacie ?

La valeur du fonds de commerce d'une pharmacie d'officine dépend de trois facteurs :

  • le contexte économique.
  • le destinataire de l'évaluation.
  • la taille du fonds évalué (chiffre d'affaires, effectif, potentialité d'évolution des ventes et de la clientèle).

De ce fait, évaluer un fonds de commerce de pharmacie n'a rien d'une démarche théorique et repose sur trois étapes essentielles :

 

Première étape –
Faire un diagnostic du fonds de commerce et de ses éléments rattachés (contrats, salariés, baux, ...)

Au-delà des aspects financiers, patrimoniaux et de rentabilité, la valeur de l'entreprise est plus ou moins influencée par ses qualités intrinsèques : - Potentiel de développement.

  • Positionnement sur son marché et concurrence.
  • Contrats en cours et baux commerciaux.
  • Lien de dépendance et impact du départ du dirigeant.
  • Motivation de l’équipe  et ambiance interne, etc...

Ces caractéristiques jouent sur la valeur du fonds d’officine en l'améliorant ou en la pénalisant.

Deuxième étape -
Le retraitement des résultats

Le résultat de l'entreprise est déterminant dans l'appréciation de sa valeur. Ce résultat est influencé par des décisions de gestion, des événements divers ou exceptionnels,...
 
Le résultat doit alors être retraité pour obtenir un résultat économique corrigé qui reflète au mieux la réalité.
 
Les principaux retraitements opérés sont, les retraitements du bilan étant directement intégrés dans les méthodes de valorisation : - la correction des rémunérations.

  • la correction des charges sociales et CICE (Crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi)
  • la correction des impôts.

Troisième étape -
La valorisation du fonds d’officine de pharmacie

Différentes méthodes permettent de définir le prix de cession d’un fonds d’officine.
Nous en retiendrons trois afin de définir une fourchette haute et basse de la valorisation du fonds d’officine :

La méthode Patrimoniale

La valeur patrimoniale correspond à la méthode dite "historique" de vente des fonds d'officine de pharmacie. Un pourcentage est appliqué » sur le CA HT moyen des trois dernières années.

Cette méthode est dorénavant donnée à titre indicatif et doit être couplée d'une méthode en fonction de la rentabilité qui sera décisive dans le choix de l’acquéreur et de son financeur.

La Capacité de remboursement

La valeur du fonds de commerce de votre officine de pharmacie correspond à la capacité de l'acquéreur à rembourser une dette d'acquisition + stock + frais d'acquisition + besoin en fonds de roulement initial.

Cette capacité est augmentée d'une part d'autofinancement correspondant aux apports de l'acquéreur.

La Capitalisation de l'EBE avant rémunération de l'exploitant

Cette méthode consiste à retraiter L'EBE par annulation des rémunérations et charges sociales de l’exploitant actuel.

Sur ce résultat ainsi obtenu, il est appliqué un multiplicateur déterminé en fonction des valeurs constatées dans les transactions régionales de pharmacie d’officine au cours des derniers mois.

Cette démarche débouche sur l'estimation d'une fourchette haute et basse de valeur du fonds de commerce de pharmacie qui sensibilise le dirigeant sur ses marges de manœuvre « estimées ».